Le miel polyfloral et le miel monofloral issus des champs fleuris de Lanaudière et des environs.

Miel monofloral ou miel polyfloral: quel est le meilleur choix?

L’appellation des miels découle principalement de leur origine florale ou de la saison pendant laquelle ils sont récoltés : miel d’été, miel de printemps, miel de tournesol, etc.

On peut les séparer en deux grandes catégories : les miels polyfloraux, et les miels monofloraux. Vous l’aurez deviné, les premiers sont issus de plusieurs fleurs alors que les seconds proviennent principalement du nectar d’une seule fleur. Existe-t-il une sorte meilleure qu’une autre? C’est ce qu’on essayera de déterminer ici.

Le miel polyfloral : un cocktail de saveur

Provenant du nectar d’une grande variété de fleurs, le miel polyfloral reflète sa région d’origine et son terroir. Selon les fleurs qui poussent dans les pâturages et les terres en friche voisines des ruchers, il aura un gout plus fruité, plus herbacé, plus frais ou plus corsé.

Sa composition et son gout changent aussi en fonction des saisons, car les fleurs que butinent les abeilles varient au gré du temps. D’ailleurs, c’est par la saison que nous nommons nos miels polyfloraux : le miel de printemps, le miel d’été et le miel d’automne.

De couleur très claire, le miel de printemps est notre première miellée de l’année. Il est récolté en petite quantité au début du mois de juin, parce qu’il est nécessaire à la vitalité des abeilles. Son gout est à la fois très floral grâce aux pissenlits, et très fruité, car c’est la saison où les arbustes à petits fruits et les pommiers sont en fleurs.

Vient ensuite le miel d’été récolté en juin et juillet. Onctueux et frais en bouche, son goût merveilleusement parfumé provient du trèfle, de la luzerne, de l’asclépiade et d’autres fleurs des champs. Le plus doux de tous nos miels, il revêt une robe dorée tout simplement ravissante.

De la fin août à la mi-septembre, c’est le temps de récolter le miel d’automne. La dernière miellée de l’année donne un produit plus gouteux et plus foncé. Il tient ses arômes et sa saveur riche de la verge d’or et d’autres fleurs sauvages avoisinantes comme l’eupatoire, le chardon et le trèfle. Il est légèrement rehaussé par l’intensité d’un soupçon de sarrasin.

Le miel monofloral : un grand cru!

Le miel monofloral provient en grande majorité du nectar d’un seul type de fleur. Évidemment, il contient aussi d’autres variétés : on ne peut pas contrôler les abeilles et les restreindre dans un périmètre précis!

Les grandes monocultures de fleurs étant plus répandues en Europe, on y retrouve plus de types de miel monofloral qu’au Québec. Or, nos cultures locales nous offrent tout de même d’excellentes variétés, comme le miel de tournesol, qui s’apparente au miel d’automne avec une touche de fraîcheur de la graine de tournesol, et le miel de sarrasin, le plus corsé de tous.

Comment fait-on pour récolter un miel monofloral?

Nous récoltons le miel dans les ruches juste avant la floraison des champs de sarrasin ou de tournesols, pour qu’il y ait le moins de mélange possible. C’est le miel d’été.

Après la floraison des champs, nous récoltons à nouveau le miel, puis nous le vérifions et le goutons (miam!!!) pour nous assurer qu’il n’y a pas eu trop de mélange et que le gout est authentique. Ce sont nos miels monofloraux.

Ce que nous récoltons après se classe dans notre miel d’automne qui, par ailleurs, est récolté parallèlement dans d’autres ruchers.

Les cépages du miel

Chaque miel a un gout qui lui est typique. Ceci dit, le miel est un produit vivant, et il n’est jamais exactement pareil de région en région, de saisons en saison, et même, d’année en année.

C’est un peu comme le vin. Chaque région a quelques cépages typiques. Puis, la composition du sol, les conditions météo et plusieurs facteurs circonstanciels leur donnent des qualités très spécifiques. Un pinot noir français n’a pas le même gout qu’un pinot noir de la Californie. Vous pouvez préférer l’un à l’autre, et c’est très bien comme ça!

C’est la même chose pour le miel. Ils ont tous des gouts différents et chacun a ses préférences. Nous vous invitons à les déguster dans toutes leurs variétés et leurs différences, à les mélanger, à découvrir lesquels vous aimez.

Bref, quel est le meilleur choix? Il n’y a pas de mauvaise réponse!

C’est celui que vous préférez. Tout simplement.

Essayez le miel d’automne, notre récolte en cours!