La culture du sarrasin au Québec est une richesse agricole qui nous donne le succulent miel de sarrasin

La culture du sarrasin au Québec : du miel à aujourd’hui.

La culture du sarrasin au Québec est intimement liée à notre patrimoine agricole. Cultivé chez nous depuis belle lurette, ce grain ancestral est riche en nutriment… et en histoire! 

Au-delà des galettes de sarrasin (dont on se régale en les arrosant copieusement de miel du Québec, bien évidemment!), que connaissez-vous de cette plante fascinante?

Comme nous possédons plusieurs ruchers installés en bordure de grands champs de sarrasin du sud de Lanaudière et de la Mauricie, son histoire a piqué notre curiosité. Voici quelques faits surprenants sur cette pseudo-céréale qui, en fleurissant généreusement, permet aux abeilles de produire leur merveilleux miel de sarrasin.  

La petite histoire de la culture du sarrasin au Québec

Le sarrasin, Fagopyrum esculentum de son nom scientifique, est une plante originaire du sud de la Chine. C’est une des premières cultures introduites par les Européens en Amérique du Nord au 17e siècle. 

La culture du sarrasin au Québec ne date donc pas d’hier! Elle constitue même une partie importante de notre histoire culinaire. Ce n’est pas pour rien qu’à Louiseville, en Mauricie, on lui fait la fête au Festival de la galette de sarrasin depuis 1978.

Facile à produire et peu dispendieuse, la farine de sarrasin a été un des aliments de base de plusieurs familles québécoises, jusqu’aux années 50. À l’époque, la galette de sarrasin était vue comme un met de «pauvres». Cette réputation a perduré longtemps, peut-être un peu à cause du personnage de Séraphin Poudrier, le célèbre avare des Belles histoires des pays d’en haut

Toujours est-il que la culture du sarrasin au Québec a été mise de côté pendant plusieurs décennies. Mais, elle a heureusement été réhabilitée au cours des 15 dernières années. Elle est aujourd’hui en pleine croissance, et les agriculteurs québécois en sèment de plus en plus. On redécouvre avec plaisir ce grain nutritif, savoureux et patrimonial. Et c’est tant mieux, car il déborde de bienfaits.

Sarrasin 101

Étonnamment, le sarrasin n’est pas une céréale. C’est une polygonacée dans la famille de la rhubarbe! Un peu sauvage, il pousse très bien sans l’aide de pesticides ou d’engrais. Il est donc souvent utilisé pour couvrir et protéger les sols en friche. Sa culture est aussi adaptée aux sols plus pauvres, acides ou peu fertiles, ainsi qu’aux climats plus rugueux comme le nôtre.

En plus de faire de jolies fleurs odorantes dont raffolent les abeilles, le sarrasin produit également des grains succulents. Traditionnellement surnommé le blé noir, il n’appartient pourtant pas à la même famille des graminées que le blé. En fait, ce n’est même pas une céréale. 

Or, c’est un grain rempli de fibres, vitamines et minéraux essentiels, qui apporte de la variété à nos menus québécois riches en blé, en riz et en maïs. Sans gluten, il représente une source de protéine végétale complète et de grande qualité. 

En cuisine, le gout inhabituel et légèrement astringent du sarrasin devient très intéressant. En plus des galettes à la bretonne et des nouilles soba japonaises, on le mange aussi cuit, en risotto et en pilaf, dans des salades et des bols-déjeuner, grillé dans des granolas et des boules d’énergie, ou même, en flocons comme du gruau d’avoine. 

Le miel de sarrasin du Québec, un gout intensément merveilleux

Un des produits qui découle de la culture du sarrasin au Québec, c’est bien sûr le miel de sarrasin que nous aimons tout particulièrement. 

Comme nous vous l’avons expliqué dans notre article précédent, il s’agit d’un miel monofloral à la couleur foncée et au gout corsé, récolté en août et en septembre. 

C’est de loin notre miel le plus goûteux, et si certains le trouvent un peu trop corsé, ceux qui l’aiment l’adorent. Son intensité fait qu’il est un peu plus difficile à utiliser pour remplacer le sucre en pâtisserie, puisqu’il domine rapidement les autres ingrédients. Par contre, c’est le meilleur ami des plats à rehausser. Il fera fureur sur votre gruau matinal ou dans votre prochain cocktail. 

Vous cherchez la petite touche finale par excellence sur votre plateau de fromages et charcuteries régionales? Essayez le miel de sarrasin du Québec, sans aucune hésitation. Vous nous en reparlerez!

 

Psst! Nous venons tout juste de mettre en pot notre récolte annuelle de miel de sarrasin… Et elle est succulente!